VERSION 1
 
Les Ritty manquent d’originalité d’une génération sur l’autre. Les hommes de la famille Ritty s’appellent tous James ou John. James Ritty 25° du nom ne différait pas de ses parents, il n’avait aucune originalité. Pourtant un jour il eut une idée originale, cette idée même si elle a révolutionné le monde commerçant n’est pas très original. C’est une caisse qui enregistre les achats. Caisse-enregistreuse, c’est ainsi que l’appela James Ritty. La femme de James Ritty  était une artiste. Elle avait épousé James sur un malentendu, un malheureux quiproquo. Depuis elle s’ennuyait. Jusqu’au jour où son mari revint à la maison quelques minutes en avance avec une drôle de machine. Il lui présenta la caisse-enregistreuse. Elle la trouva horrible, laide, froide et métallique. Elle ne voulut pas vexer son mari. Elle lui demanda de la laisser seule avec le monstre. Elle passa toute la soirée, puis toute la nuit et encore toute la matinée à réfléchir comment rendre cette caisse-enregistreuse sympathique. C’était une artiste. Elle eut une idée originale. Elle inventa le Diiiing qui se mariait si bien avec le bruit des touches tac tac tac… Diiiing.  "
 
VERSION 2

James Ritty était issu d’une longue lignée d’hommes sans saveur. Cependant s’il manquait de ce grain de folie qui rend les hommes séduisants, il était doté d’une grande logique alliée à un fort pragmatisme. Lorsque son père lui léga le saloon, il n’eut de cesse d’en améliorer le rendement. Il l’aggrandit. Mais à son plus grand dam, les profits n’augmentèrent pas avec le nombre de clients. Pour la première fois de sa vie il se trouva face à un mystère. Mystère cependant vite résolu. Le problème venait de la caisse. L’argent ne passait pas de la main du client à la caisse mais s’arrêtait dans la poche de la caissière. James Ritty n’en dormit pas pendant trois jours. Comment pouvait-il surveiller le personnel quand il avait trois salles à gérer. Et puis un jour il eut une idée. S’il ne pouvait contrôler lui-même ; et qu’il ne pouvait manifestement pas se fier à ses employés, ce serait la caisse elle-même qui enregistrerait les achats des clients. Ainsi naquit de la suspicion, du pragmatisme et de l’avarice… la caisse-enregistreuse. "

caisse_enregistreuse